Quelles sont les différences entre un ERP et une GPAO ?

Fabiani Septembre 2021
Blog

Les PME industrielles ont tout à gagner à améliorer la gestion de leurs lignes de production et leur organisation. Or, une activité de fabrication implique des processus complexes et de multiples flux de travail. C’est pourquoi, il devient vite nécessaire d’informatiser la gestion et l’organisation de la production. Dès lors, vers quelle solution se tourner ? Les PME industrielles vont avoir le choix entre une GPAO – Gestion de Production Assistée par Ordinateur – ou un ERP, soit un progiciel de gestion intégré qui peut être généraliste ou verticalisé. Qu’est-ce qui distingue ces solutions et comment choisir ?

La GPAO, l’hyper-spécialiste de la production

Une GPAO est dédiée aux lignes de production. Elle collecte les données opérationnelles et techniques à chaque étape de la chaîne, les connecte et les recoupe, si bien qu’aucun paramètre ne reste déconnecté du flux. Chaque aspect est automatiquement adapté aux autres, car l’outil procède à tous les calculs nécessaires pour éviter les conflits, lourdeurs ou ralentissements et tirer le meilleur parti de chaque ressource. 

Les données techniques sont au cœur d’une solution de GPAO, qui les collecte quelle que soit leur complexité, selon des critères fins adaptés au métier : création de produits, commandes, gammes et nomenclatures, gestion des opérateurs et du planning, suivi de fabrication, qualité et gestion des stocks… Puis elle les organise et les exploite dans les différents calculs pour optimiser la production.

Les bénéfices d’une GPAO

Gestion intelligente et optimisation de la chaîne de production

Organiser et coordonner toutes les activités liées à la production répond à de nombreux enjeux pour une PME : productivité, capacité à tenir les délais des clients, à se conformer aux normes et critères de qualité. Equipé d’une GPAO, l’entreprise dispose d’un véritable tableau de bord pour coordonner l’activité dans les moindres détails, grâce à la granularité avec laquelle la GPAO collecte et traite les données techniques. La planification des ressources, en particulier, réside au cœur de la solution et permet d’organiser les besoins en ressources à long, moyen et court terme.

Visibilité et plans d’attaque

L’entreprise doit aussi faire des choix stratégiques en termes de modes de production (par projet, en continu, à la commande, etc.), selon de nombreux critères. La GPAO vient en renfort en proposant une vision stratégique ou opérationnelle. Ainsi, la GPAO produit le Plan Industriel et Commercial qui répond à la stratégie commerciale de l’entreprise. Au plan opérationnel, elle propose le Plan Directeur de Production et l’ordonnancement et le Plan de Charge. L’entreprise bénéfice ainsi de fils conducteurs adaptés aux exigences de la production en fonction des commandes, des stocks  et du personnel disponible.

L’ERP, une force de frappe à l’échelle de l’entreprise

Un progiciel de gestion intégré ou ERP va présenter une couverture fonctionnelle plus ample que celle d’une GPAO. L’ERP est en quelque sorte le vivier des règles de gestion de tous les processus métier de l’entreprise. Il collecte les données opérationnelles de tous les services et les centralise sur sa base de données. L’ERP va ainsi offrir des fonctionnalités pour gérer tous les domaines dans l’entreprise – service financier, commercial, client…. Et fait communiquer le tout. Ainsi, ce qui se passe dans les ventes, par exemple, est pris en compte aux autres niveaux – analyse des marges, des tendances de ventes, suivi des clients… 

La plupart des ERP sont relativement complets et conçus de façon modulaire, si bien que l’entreprise peut choisir uniquement les modules qu’elle souhaite intégrer et déployer son ERP par étapes. Cependant, elle peut également profiter d’autres solutions complémentaires et connecter à son ERP d’autres outils externes tels que logiciel de comptabilité, CRM, WMS, BI… . 

Les bénéfices d’un ERP

Les bénéfices d’un ERP sont multiples car celui-ci contribue à juguler les coûts d'exploitation, simplifier les échanges de données et gagner une vision d'ensemble de l'activité. En synthèse, tirer parti d’un ERP permet de :

Mieux structurer l'organisation

En interconnectant ses fonctionnalités, l’ERP fournit la bonne information au bon moment et propose des indicateurs de performance pertinents pour comprendre ce qui se passe dans l’activité. Ainsi, la solution rend compte des tendances au niveau de la production, des ventes, des commandes, des dépenses, des finances… Autant d’informations utiles pour adapter sans délai un rouage de la chaîne de production.

Anticiper et piloter

Parce qu’il est une solution globale, l’ERP fournit une visibilité d’ensemble essentielle pour bien décider. Il collecte et délivre rapidement les informations pertinentes sur les processus de l’entreprise à tous ses utilisateurs. Si cette vue d’ensemble analyse la situation en temps réel, elle permet aussi d’anticiper, notamment grâce aux indicateurs calculés par l’ERP. Un élément précieux pour planifier la production et piloter l’entreprise.

L’ERP, une force de frappe à l’échelle de l’entreprise

Un progiciel de gestion intégré ou ERP va présenter une couverture fonctionnelle plus ample que celle d’une GPAO. L’ERP est en quelque sorte le vivier des règles de gestion de tous les processus métier de l’entreprise. Il collecte les données opérationnelles de tous les services et les centralise sur sa base de données. L’ERP va ainsi offrir des fonctionnalités pour gérer tous les domaines dans l’entreprise – service financier, commercial, client…. Et fait communiquer le tout. Ainsi, ce qui se passe dans les ventes, par exemple, est pris en compte aux autres niveaux – analyse des marges, des tendances de ventes, suivi des clients… 

La plupart des ERP sont relativement complets et conçus de façon modulaire, si bien que l’entreprise peut choisir uniquement les modules qu’elle souhaite intégrer et déployer son ERP par étapes. Cependant, elle peut également profiter d’autres solutions complémentaires et connecter à son ERP d’autres outils externes tels que logiciel de comptabilité, CRM, WMS, BI… . 

Les bénéfices d’un ERP

Les bénéfices d’un ERP sont multiples car celui-ci contribue à juguler les coûts d'exploitation, simplifier les échanges de données et gagner une vision d'ensemble de l'activité. En synthèse, tirer parti d’un ERP permet de :

Mieux structurer l'organisation

En interconnectant ses fonctionnalités, l’ERP fournit la bonne information au bon moment et propose des indicateurs de performance pertinents pour comprendre ce qui se passe dans l’activité. Ainsi, la solution rend compte des tendances au niveau de la production, des ventes, des commandes, des dépenses, des finances… Autant d’informations utiles pour adapter sans délai un rouage de la chaîne de production.

Anticiper et piloter

Parce qu’il est une solution globale, l’ERP fournit une visibilité d’ensemble essentielle pour bien décider. Il collecte et délivre rapidement les informations pertinentes sur les processus de l’entreprise à tous ses utilisateurs. Si cette vue d’ensemble analyse la situation en temps réel, elle permet aussi d’anticiper, notamment grâce aux indicateurs calculés par l’ERP. Un élément précieux pour planifier la production et piloter l’entreprise.

L’ERP avec GPAO, le meilleur des deux mondes 

Quand l’ERP intègre directement une GPAO, il offre d’office des fonctionnalités indispensables aux opérations d’une production industrielle. De plus, l’éditeur de la solution et ses interlocuteurs sont eux-mêmes des spécialistes du secteur qui connaissent très bien les problématiques des PME industrielles et leurs scénarios d’usage. S’ajoute la portée de l’ERP à toute l’entreprise avec des analyses de l’impact des données de production sur les différents départements (administratif, comptabilité, finances, prospection, ventes, production, qualité...), notamment en termes de hausse de qualité de service.

 

Discussion production management

 

Les bénéfices d’un ERP avec GPAO

Le grand avantage d’un ERP avec GPAO tient à connecter données de production et données opérationnelles des autres services. Les capacités qui en résultent sont nombreuses pour optimiser les différentes opérations les unes par rapport aux autres. 

En particulier, ce type d’ERP vertical fait le pont entre activité de production et activité commerciale, puisqu’il intègre les données de vente, de catalogue, de prix et la base de données clients et prospects aux côtés des données techniques telles que matière, surface, géométrie des pièces, gammes et nomenclatures. Il peut éditer rapidement des devis sur-mesure dans un temps record, tous calculs effectués. Le principe est le même pour produire d’autres documents destinés aux clients – bons de livraison, factures – sans aucune ressaisie, puisque que l’ERP enregistre et automatise tout. 

 

Comment choisir entre GPAO, ERP ?

Tout dépend des besoins de l’entreprise :

La GPAO convient si l’entreprise a uniquement besoin d’optimiser sa chaîne de production. Elle est l’outil idéal pour numériser les processus de fabrication, gérer les ressources humaines et les stocks. Mais elle ne tient pas compte de l’évolution de la relation client ou de l’optimisation de la comptabilité de l’entreprise.

L’ERP s’impose si l’entreprise recherche un outil de gestion global des opérations. Moins il est verticalisé, moins il aura de fonctionnalités conçues pour une activité de fabrication. Il devra donc être personnalisé moyennant un certain coût pour les développements qui ne sont pas compris dans sa version standard. 

L’ERP vertical avec GPAO intégrée présente la meilleure option pour les entreprises qui ont besoin d’optimisation à tous les niveaux, mais aussi d’un outil adapté aux spécificités fortes d’une activité de production industrielle. Plus complet qu’une GPAO, il est aussi plus cher, mais les gains qu’il génère assurent en général un ROI rapide. Sur le marché, les PME industrielles peuvent trouver de telles solutions à des prix adaptés à leurs moyens. Une raison de plus pour se pencher sur la question.

CTA Ebook Premier ERP